Massage Amma Assis

Quezako

Le massage Amma Assis ou massage sur chaise tel qu’on le connaît aujourd’hui a été développé aux États-Unis dans les années 1980 par David Palmer. Lui-même s’est fait connaître en le proposant, par le biais de Steve Jobs, aux salariés d’Apple en 1984.

Les bienfaits de cette pratique ne sont plus à prouver. De nombreux chefs d’entreprises l’ont choisie comme “outil anti-stress” pour leurs salariés, de part notamment le peu de contraintes qui y sont associées ! Une étude a mis en exergue des résultats frappants dès 17min de massage :

  • Diminution du stress et de l’anxiété ;
  • Amélioration de la confiance en soi après le massage ;
  • Baisse de la fréquence cardiaque et la pression artérielle diastolique ce qui contribue à un apaisement du corps et de l’esprit ;
  • Augmentation significative des niveaux plasmatiques d’ocytocine  (« l’hormone du bonheur ») ce qui renforce le lien social et l’épanouissement individuel.

Déroulé

Ce massage se pratique en position assise sur une chaise ergonomique spécifiquement élaborée afin que la personne massée se trouve en situation de confort et de relâchement total. Un seul objectif : le bien-être ! D’ailleurs le terme Amma provient du japonais et signifie “calmer par le toucher”. Cette technique de massage apporte à la fois détente, réduction des tensions, tonus et vitalité ! Les zones du corps concernées par le massage sont la nuque, les épaules, le dos, les bras ainsi que les mains

À travers les vêtements, le praticien alterne différentes techniques d’acupressions, d’étirements, de balayages et de percussions, pour un massage qui dure en moyenne une vingtaine de minutes (entre 15 et 30 minutes).

En entreprise ou sur vos évènements, c’est la prestation idéal pour redonner le sourire autours de vous.

Tarifs

Sur demande.

Contre-indications du Amma

  • Grossesse
  • Opération de moins de 3 mois
  • Cancer
  • Diabète non stabilisé (risque d’une forte hausse de la glycémie)
  • Hypertension artérielle non contrôlée
  • Phlébite actuelle ou régulière
  • Troubles circulatoires sévères tels que thrombose veineuse profonde (TVP) ou embolie pulmonaire
  • Maladies de la peau en phase aiguë
  • Hémophilie
  • Epilepsie
  • Fièvre ou état de santé général compromis
  • Gros pacemakers (les puces de régulations sont acceptées)
  • Blessures aiguës telles que fractures, entorses, et plaies ouvertes
  • Maladies infectieuses en cours
  • Troubles psychiatriques graves tels que schizophrénie ou troubles bipolaires non stabilisés